Wildlife Acoustics a récemment ajouté une fonction de connexion à distance au SM4BAT-FS qui permet aux exploitants de parcs éoliens de connaitre l’état de leurs appareils. Cette fonction n’est disponible que sur les enregistreurs dont le numéro  de série est supérieur à S4U06942 (fabriqué à partir de mars 2019) et qui exécute le firmware 2.2.1. ou ultérieur. Vous aurez également besoin d’un câble d’interface RS-232 pour connecter le Song Meter à un enregistreur de données (Data logger) ou à un autre système externe.

Cette mise à jour implémente une interface de communication série (SCI) pour les systèmes de surveillance de parc éolien SCADA. Le SM4-FS répond aux demandes de l’opérateur à distance et transmet les informations suivantes :

  • le nombre cumulé de passage de chauve-souris et d’impulsions détectées
  • l’horodatage
  • la tension
  • la température
  • la capacité des cartes SD

Fonctionnement

L’enregistreur est configuré et fonctionne exactement comme il le ferait normalement lors de l’enregistrement des chauves-souris en mode WAV déclenché. Lorsque les cartes SD sont pleines ou défaillantes, le SM4-FS continuera néanmoins la surveillance et à donner des informations sur l’activité des chauves-souris via le câble d’interface RS-232.

Le SM4-FS détecte automatiquement la première demande d’information du data logger à 38 400 ou 19 200 bauds (bits par seconde). Une fois détecté, le SM4-FS configurera le port série et répondra aux requêtes suivantes.

Enregistrement

L’utilisateur peut changer les différents paramètres pour programmer les périodes d’enregistrement et définir une impulsion ou un passage de chauve-souris, tel que pour un enregistrement standard.

Les impulsions d’écholocation individuelles des chauves-souris et les séquences d’impulsions de chauve-souris sont détectées et comptées à l’aide d’algorithmes basés sur les paramètres configurés par l’utilisateur. Essentiellement, il s’agit de données brutes de l’enregistreur qui n’ont pas été vérifiées par un écologiste. Certaines sources de bruit extérieur peuvent causer de faux positifs, et certaines activités de chauves-souris seront classées en tant que «bruit». Ces données brutes devront donc être utilisées avec prudence dans le cadre d’un modèle statistique spécifique au site permettant d’adopter des mesures adéquates.