Depuis 20 ans, deux tiers des hérissons ont disparu des campagnes de France. Le phénomène de disparition des hérissons n'est pas cantonné à la France. Au Royaume-Uni, selon plusieurs études, les populations de hérissons ont perdu 30% de leur effectif en 20 ans. Mais de nombreuses initiatives sont mises en place pour les protéger. Familiarisez-vous avec ces adorables mammifères et découvrez comment les protéger.

Ce sont des animaux nocturnes, ils hibernent en hiver et se mettent en boule pour se défendre. Ils sont facilement reconnaissables par leurs piquants et leur petit museau pointu.

Contrairement à d’autres espèces moins adorables, le modeste hérisson (Erinaceus europaeus) fait l’objet de nombreuses campagnes et études de conservation.

Malgré tout, comme de nombreuses espèces d’animaux sauvages sur notre planète - (la moitié des animaux sauvages du monde a disparu au cours des 40 dernières années), l'humble hérisson est aujourd'hui menacé.

Ci-dessous nous évoquons les choses suivantes :

  • Le déclin du nombre de hérissons
  • Leur protection au niveau de la loi
  • Leurs champions et officiers et les enquêtes à leur sujet
  • Comment vous pouvez aider
  • Comment surveiller les hérissons

 

Une autre population en déclin

En l'espace de 20 ans à peine, 70 % des hérissons de France ont disparu.  Le nombre de hérissons en Angleterre a été divisé par deux depuis 2000.

La vérité est que personne ne sait vraiment combien il reste de hérissons à cause de leur nature solitaire et nomade, ce qui les rend notoirement difficiles à observer. La diminution brutale de leur nombre (qui se produit plus rapidement dans les zones rurales que dans les zones urbaines) est largement imputable à quatre facteurs.

La destruction de leurs habitats

La destruction et la fragmentation des habitats naturels des hérissons sont dues à des changements dans l’agriculture (méthodes d’élevage intensif, changement d’affectation des sols) et à l’urbanisation (plus de pavage, moins de zones avec de la nourriture dans les jardins et plus de clôtures). L’augmentation de la taille des champs peut aussi entraîner la perte de haies vives, qui constituent une source importante de nourriture, de nids et de protection contre les prédateurs, ainsi que des couloirs de circulation.

La perte de leurs proies

La réduction généralisée de l'abondance et de la diversité des invertébrés est une autre source de problème. Cette réduction peut être un résultat direct de l'utilisation de traitements chimiques, tels que des insecticides et des molluscicides, ou un résultat indirect de la réduction de la diversité des plantes et de la perte d'habitat, comme les haies vives.

La prédation

Les blaireaux (Meles meles) sont les principaux prédateurs des hérissons. Le nombre de blaireaux a effectivement augmenté au cours des dernières années, mais on ne pense pas que cela contribue au déclin des hérissons : par exemple en Angleterre les hérissons sont en déclin sévère dans les régions à faible densité de blaireaux. Mais les blaireaux sont également une source de concurrence pour la nourriture, tels que les vers et les coléoptères, comme le sont d'autres animaux qui se nourrissent d'invertébrés.

Les routes

Selon un rapport de 2018 publié au Royaume-Uni par le PTES (People's Trust for Endangered Species) et le BHPS (British Hedgehog Preservation Society), environ 100 000 hérissons auraient été tués sur des routes de campagne en raison de l'augmentation des limites de vitesse et du manque d'éclairage.

 

La protection au niveau de la loi

Il est illégal de capturer, de maltraiter ou de tuer des hérissons (avec certaines méthodes) et les organismes publics ont un devoir de responsabilité à leur égard, selon l’arrêté national du 23/04/2007 (JO du 10/05/2007).

Les hérissons sont :

  • Inscrits depuis 2007 sur la liste des "espèces prioritaires" du plan d’action pour la biodiversité
  • Partiellement protégés par la loi sur la faune et la nature de 1981 et la loi sur la protection des mammifères sauvages de 1996
  • Également répertoriés comme "espèce d’importance principale" au sens de la loi sur l’environnement naturel et les communautés rurales de 2006

Malheureusement, aucune de ces lois n'a d'effet sur les principaux facteurs de leur déclin.

 

Protections et études

Il existe plus de 800 réhabilitateurs de la faune connus qui prennent en charge les hérissons. La campagne « Hedgehog Street » a recruté 47 000 « champions des hérissons ». Et, en 2013, elle a créé son premier poste d'officier des hérissons. Au cours de leur histoire collective, le PTES et le BHPS ont lancé quelques enquêtes qui mesuraient l'hibernation, la taille de la population dans les espaces verts urbains et le nombre de décès de hérissons sur les routes.

Les « Wildlife Trusts » collectent également des fonds via leurs programmes "adopt-a-hedgehog" (adopte un hérisson). Chaque adoption coûte environ £25 et fournit à l'acheteur une peluche, diverses fiches de renseignements et d'autres articles connexes. Les fonds récoltés par les œuvres de bienfaisance vont au soutien d'importants travaux locaux de conservation de la faune.

Les hérissons sont menacés, mais le PTES et le BHPS disent que les choses pourraient s'améliorer si nous continuons à améliorer les habitats et la connectivité des jardins tout en surveillant les chiffres. Les agriculteurs et les propriétaires fonciers peuvent également apporter leur aide, bien que beaucoup adoptent déjà une approche durable de l'agriculture et reçoivent un financement du Countryside Stewardship Scheme.

Les agriculteurs peuvent prendre des mesures respectueuses des hérissons pour accroître la densité, la connectivité et la taille des haies vives et conserver des zones de broussailles et de végétation en décomposition.

Sept façons d'aider

Nous pouvons tous aider les hérissons, et cela n'implique pas d'acheter du matériel coûteux (Association Hameau des hérissons).

1] Les autoroutes pour hérissons

Collaborez avec vos voisins pour construire une autoroute pour hérissons en découpant des trous de 13 cm2  dans vos clôtures ou en creusant un canal ou un tunnel sous les murs. Les hérissons doivent parcourir de longues distances pour trouver de la nourriture et leurs congénères, et cela les aide à se déplacer. Vous pouvez acheter un passage à hérissons pour protéger votre clôture (ou même la bricoler vous-même). La silhouette de hérisson permet de rappeler aux propriétaires de ne pas combler l'ouverture. (Il y a aussi des panneaux en forme de triangle rouge pour les routes, rappelant aux conducteurs de veiller à la traversée des hérissons).

2] Fabriquer, construire ou acheter un abri

Le moyen le plus simple de créer un habitat est de le faire à partir d'un tas de compost, de branches ou de feuilles dans un coin tranquille et non perturbé de votre jardin. Vous pouvez construire une maison (hibernaculum) pour un hérisson. Vous trouverez un article très utile contenant beaucoup d’informations sur le hérisson et son comportement, ainsi que des conseils pour la construction d’un gîte sur le site de la LPO . Vous pouvez également acheter l’une des nombreuses maisons pour hérisson disponibles sur notre site, ou bien un dôme ou un nichoir. Les marques les plus réputées sont Hogilo, Hogitat et Schwegler.

2a] Les dimensions

Un habitat pour hérisson devrait mesurer environ 40 cm de largeur, 30 cm de hauteur et 26 cm de profondeur. Idéalement, utilisez du bois non traité et aucune peinture. Placez une pierre au-dessus de la zone de vie principale de l’habitat, mais ne vissez pas le toit pour pouvoir le nettoyer fin mars. Pour éviter les prédateurs, ajoutez un tunnel de 13 cm2.

3] Sécurisez votre jardin

Cela peut se faire en évitant l’utilisation de granulés anti-limaces, en recouvrant les drains et les ravines, et en aménageant une rampe ou des marches au bord des étangs pour leur permettre de sortir.

4] Faites attention avec les feux

Si vous préparez ou allumez un feu, pensez aux hérissons. Ne faites pas de feu sur une pile de branches ou de feuilles, car les hérissons aiment y faire leur nid. Vérifiez toujours avant de l’allumer et, si possible, construisez le feu le jour de son allumage (pour réduire les risques de nidification pendant la nuit).

5] Gardez votre jardin à l'état sauvage

Cultiver une grande variété de plantes et laisser votre jardin pousser à l'état sauvage sont les meilleurs moyens d'aider beaucoup d'animaux sauvages, comme les abeilles solitaires. Pour les hérissons, il s’agit de créer des maisons pour leurs proies. Assurez-vous donc que votre jardin dispose de beaucoup de paillis, de piles de bois et/ou de feuilles mortes, car c’est là que vivent tous ces invertébrés, comme les vers de terre, les cloportes, les perce-oreilles, les centipèdes, les coléoptères et les larves des mouches et des araignées.

6] Des stations d'alimentation

Vous pouvez bricoler une station d'alimentation en découpant un trou de la taille d'un hérisson dans une boîte de rangement en plastique et en alourdissant le couvercle avec des briques pour empêcher l’accès aux animaux sauvages de plus grandes tailles. À l'intérieur, mettez de la nourriture pour chat et chien, de la nourriture pour hérisson achetée en magasin ou de l'œuf dur haché. Aussi, déposez un bol d'eau. Ne leur donnez pas de lait, de pain ou de poisson. Les hérissons ne mangent que 100 g environ de nourriture pour animaux de compagnie par nuit. Vous pouvez également acheter une station d'alimentation ou un kit débutant qui comprend un abri et de la nourriture spéciale pour hérissons.

Attention : Ne nourrissez pas les hérissons avec des vers comme régime principal. Les vers de farine sont riches en phosphore et pauvres en calcium. Si vous ne donnez que cela aux hérissons, ils peuvent développer une maladie osseuse métabolique alors que leur corps tente de normaliser le phosphore en absorbant le calcium stocké dans leurs os.

7] Comment secourir et soigner un hérisson malade

Si vous voyez un hérisson dans la journée ou en hiver, il est probablement en détresse. Si vous trouvez un hérisson malade ou blessé, consulter un centre de soins ou un vétérinaire proche de chez vous. Ils peuvent vous diriger vers un sanctuaire / centre de soins local. Sinon, avec des gants de jardinage, placez-le doucement dans une boîte en carton bordée de papier journal ou d'une serviette (pour qu'il puisse se cacher) et conservez-le dans un endroit calme et chaud. Vous pouvez fournir de l’eau et de la viande pour chien ou chat, mais ne la donnez pas directement.

Ensuite, contactez un vétérinaire pour obtenir des conseils et pour savoir s’il existe un centre de soins local.

 

Répertorier les hérissons

En raison des habitudes nocturnes des hérissons, il est difficile de les repérer. Mais nous pouvons toujours les surveiller et les suivre en utilisant leurs empreintes, leur déjections et d’autres signes. Voici quelques façons de découvrir leur présence :

  • Les hérissons sont bruyants. Vous pouvez donc les entendre si vous allez dans votre jardin la nuit et écoutez, surtout au printemps lorsqu'ils s'accouplent ou se disputent les femelles.
  • Ils construisent des tunnels visibles en sous-bois et des sentiers dans l’herbe. Recherchez-les à la rosée du matin.
  • Faites attention aux déjections du hérisson, qui mesure 5-5 cm de long, sont gris brun foncé ou noires et regorgent d'exosquelettes d'invertébrés.
  • Les empreintes de hérisson ressemblent à de petites mains humaines, mais seuls quatre de leurs cinq orteils sont visibles. Une façon de capturer leurs empreintes, qui mesurent environ 2 à 5 cm sur 2,8 cm, consiste à laisser une petite zone molle de boue ou de sable.
  • Pour être un peu plus scientifiques, de simples tunnels de suivi peuvent être utilisés pour relever les empreintes. Ils sont constitués d’une large plaque en plastique recyclé pliable qui forme le tunnel et d’une plaque de suivi amovible. Ils sont fournis avec 2 sardines pour fixer le tunnel au sol et de la poudre de carbone pour les empreintes.
  • Pour aller encore plus loin, vous pouvez installer des caméras de surveillance afin de repérer les hérissons la nuit.

 

Le hérisson bénéficie d'une protection totale sur tout le territoire français depuis l'arrêté du 23 avril 2007.